Atelier des Vauzelles

La Mini sur son berceau

On s’affaire ce samedi sur la MINI toujours en pièces détachées. Cette fois-ci il s’agit du berceau AV, sur lequel le moteur trône.

Il est beau, revêtu d’une robe gris anthracite et exhibant, comme un ancien combattant le ferait de ses médailles, ses pièces et ses bougies neuves. Le tout étincelant.

Le câble de frein est sorti et pend dans l’attente d’être fixé sur la mâchoire. Encore des écrous à dévisser. Ils ont l’air plus consentants que sur berceau AR où l’affaire prit la tournure d’un corps à corps.

Il y a encore à faire et sans doute pendant les trois semaines qui viennent. Après, ce sera le grand saut pour notre MINI. Celui qui va la conduire dans les bras du carrossier – tôlier de son état et de Saint-Aubin, pour être précis.

A la condition de « le faire aux pattes «  comme diraient les militaires. Car, à n’en pas douter, nous aurons peut-être bien à monter une opération comando
pour l’attraper, tant il nous a à chaque fois glissé entre les doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *